À propos

Nous lançons un défi à la communauté franco-ontarienne : le 25 septembre, NOTRE journée, acheter un livre de l’Ontario français. Roman, livre jeunesse, recueil de poésie, nouvelles biographie… le genre importe peu.

L’objectif? Poser un geste concret pour faire rayonner la culture et les talents d’ici.

Partons ensemble à la découverte des autrices et auteurs de la province et soutenons le milieu du livre franco-ontarien, y compris ses formidables libraires!


1) Le 25 septembre, j’achète un
ou plusieurs livres FO

2) Je me prends en photo avec mes livres

3) Je publie la photo dans les médias sociaux
avec le mot-clic #JeLisFO


Vous vous demandez quoi acheter? Du 1er au 24 septembre, vous trouverez chaque jour une nouvelle suggestion de livre dans le Calendrier de l’avant. Pour ne rien manquer, vous pouvez aussi nous suivre dans les médias sociaux — Facebook, Twitter et Instagram — ou vous abonner au blogue au moyen du bouton au bas de cette page.

Une jeune femme lit sous un parapluie vert couvert de trilles et de lys.

C’est Mireille Messier, autrice torontoise de livres jeunesse, qui a lancé l’idée de la campagne J’achète un livre franco-ontarien en 2015 avec l’appui du poète sudburois Michel Dallaire. Depuis 2021, elle est épaulée par Marie-Josée Martin, une autrice d’Ottawa.

Pourquoi le 25 septembre?

Parce que, depuis 2010, cette date est dédiée à la reconnaissance de la contribution des Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens à la vie culturelle, historique, sociale, économique et politique de la province.

Mireille Messier devant un lac.

Mireille Messier

Marie-Josée Martin


« Il y avait déjà l’événement “Le 12 août, j’achète un livre québécois” qui fonctionnait bien au Québec, alors on s’est dit qu’on pourrait le faire ici, en Ontario. »

Mireille Messier

BILAN DE L’ÉDITION 2021 : L’édition 2021 de la campagne Le 25 septembre, j’achète un livre franco-ontarien a été un franc succès. Les librairies participantes rapportent avoir vendu 312 livres en tout, soit une augmentation de 15 % par rapport à la campagne de 2019. Pour Yves Turbides, directeur général de l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français, cette tendance à la hausse « prouve que l’initiative est pertinente et doit continuer ». Bravo à toutes et tous et, surtout, merci à vous, lectrices et lecteurs de livres franco-ontarien

Illustration ci-dessus : Marc Keelan Bishop